Qui est votre blogueur...

November 30, 2015

Qui suis-je ?...

 

Je suis dans le métier  depuis plus de 30 ans. Il faut dire qu'à mes débuts je n'aurais jamais pensé  que je pourrais bâtir une carrière sur le thème de la ''Science de la glace''.

 

 

Tout à commencer pour moi au début des années '70. Comme tout le monde, j'ai débuté à patiner vers l'âge de 5 ans, dans un rond de glace derrière la maison. J'avais reçu une belle paire de patins à Noel. Après quelques tentatives difficiles , disons que mon intérêt s'est effrité rapidement. Mes patins sont tombés dans l'oubli....après ses expériences douloureuses.

 

Vers la fin des années '70, vers l'âge 13-14 ans, je me suis retrouver aux études dans un collège privé ou les sports était à l'honneur. Les activités sportives occupaient une part importante de notre quotidien... l'expression le dit bien : un esprit sain dans un corps sain !!

 

À partir de cette époque, ma vie a changé totalement. La pratique quotidienne  de sport , allait m'aider dans mon développement personnel, c'est au travers la pratique d'activités sportives , que j'ai découvert ma force et que j'ai pu développer ma personnalité et mes intérêts. Du même coup, mes résultats scolaires en ont profité considérablement !!!

 

L'école que je fréquentais avait un concept particulier. Il faut le dire j'étais pensionnaire dans un collège a but vocationnel ... qu'est ce que cela veut dire ?

 

Je vous dirais qu'a cette époque cela ne voulait pas dire grand-chose pour moi...à part le fait que je croyais que ma mère m'avait inscrite a cette école pour que je devienne un frère religieux...wow

Sautons quelques chapitres...donc dans cette école spécialisée ou j'étais pensionnaires, nous devions participer quotidiennement à des tâches. Cela pourrait être des travaux ménagers, des travaux de fermes ou d'entretien de la propriété, des travaux spéciaux de construction de base  et finalement l'entretien des différents plateaux sportifs; terrain de balle, terrain de soccer, piste de course et finalement les patinoires extérieures.

 

C’est à cette époque que j’ai eu mes premiers contacts avec l’entretien des patinoires. Pelleter, arroser, tel était mon quotidien durant l’hiver sur les patinoires extérieures.

 

Cependant il faut dire que ce fut une période agréable. L’entretien des patinoires se faisait généralement de nuit , donc  nous étions appelé  sur différents quarts de travail à ‘’ participer’’ pendants quelques heures à l’arrosage de la patinoire.

 

Toute bonne chose ayant une fin…la fin de mon secondaire sonnait la fin de cette belle expérience à ce collège. 

 

La fin de cette expérience annonçait par contre le début d’une autre étape de ma vie : ma vie de jeune adulte avec tout ce que cela comprenait; CÉGEP, travail, nouveaux amis, nouvelle vie….

 

Étant nouvel étudiant en architecture au CÉGEP du vieux Montréal, je devais , afin de participer au cout inhérent à mon éducation, me trouver un travail. Par l’entremise d’amis de la famille, j’ai pu trouver un emploi dans un aréna et pas n’importe laquelle; Patnoire double de Brossard.

 

À cette époque le seul fait de mentionné ce nom, amenait déjà un certain prestige. Il faut comprendre que des complexes sportifs privés ayant deux glaces conjointes dans le même édifice….ca n’existait pas , autant au privé qu’au public.

 

Donc avec une rémunération de 3.75$/heure, je fis mon entrée dans le monde des patinoires…encore à cette époque la glace n’avait que très peu d’importance pour moi. La glace dehors, la glace d’aréna, la glace du congélateur….Tout ça était la même chose….

 

Puis les années passèrent….Je suis passé d’aide-opérateur à opérateur de surfaceuse, d’ailleurs l’attribution de ce poste me fit abandonner mes études en architectures. Par la suite je passais d’opérateur à superviseur de l’entretien mécanique du bâtiment pour terminer directeur du département des glaces. Dix-sept ans passés au service de cette entreprise, qui au fil des ans, avait agrandit ses plateaux sportifs pour passer de deux glaces à quatre glaces, ce qui était du jamais vu en Amérique du Nord. Le premier complexe sportif privé avec quatre patinoires de grandeur  pratiquement NHL avec tous les services nécessaires tels que Bar, restaurant et magasin de sport. Ce prenait de l'audace et un brin de folie...

 

 

C’est au fil de ces années que j’ai eu mes premiers contacts avec la ‘’science de la glace’’.  En fait ,dès mes débuts pratiquement, j’ai débuté par la peinture de la glace. Déjà à cette époque nous avions le souci de préserver le plus clairement possible la couleur de nos lignes de jeux; c’est pourquoi nous devions peinturer mensuellement nos lignes….Et oui a chaque mois , nous coupions la glace le plus près possible des lignes existantes et peinturions de nouveau, au-dessus, que les lignes de couleurs. Il faut comprendre qu’à cette époque , il n’existait pas d’entrepreneur spécialisé pouvant offrir ce genre de service. Nous essayions de nous débrouiller avec les moyens connus en essayant d’innover avec de nouvelle technique.

 

Puis au bout de quelque temps, une entreprise spécialisée dans le domaine des glaces , me fut présentée : Jet Ice. Cette entreprise spécialisée dans la vente de peinture pour patinoire distribuait également des systèmes de traitement d’eau. Doug Moore le dirigeant et propriétaire de l’entreprise, avait été responsable , a titre d’ingénieur, du Maple Leaf Garden, de Toronto. Toute son expertise reposait sur ces années à la direction  de ce département ,ainsi qu’a de nombreuses participations à divers événements spéciaux. Il avait fondé son entreprise spécialisée dans la glace : Web bring ice to Life ! (Donne vie à la glace !) comme il disait.

 

Vers la fin des années ’80, début ’90, j’ai eu la chance de rencontrer M. Moore à quelques reprises. Son entreprise nous a fourni deux systèmes de traitement d’eau déminéralisé pour arroser nos patinoires lors du surfaçage de celle-ci. Couts de l’installation : tout près de cent mille dollars. Au bout de cinq ans, les systèmes étaient abandonnés. Les raisons : Trop cher a exploité, trop de manipulation lors de l’exploitation et la raison principale : aucun résultant d’amélioration de qualité de glace ou d’économie d’énergie. Il faut préciser que les patinoires aux quatre glaces étaient sursollicitées . La location débutait à 6 :00 am tous les matins sur pratiquement toute les patinoires et se terminait  vers les 01 :00 am sur la plupart des patinoires. On parle ici de plus de 18 heures d’utilisation 7 jours sur 7 et pratiquement 365 jours par années. Oubliez ça aujourd’hui, cela n’existe plus.

 

Quoi qu’il en soit, les systèmes de traitement d’eau n’ont pas répondu à la tâche pour laquelle on nous les avait vendus !

 

En 1994, je participais à ma première formation officielle, afin de devenir Technicien de glace certifié. Cette formation eut lieu à l’ile du Prince Edward  et dura une semaine entière. Vous décrire l’exactitude de cette formation ne serait pas possible…c’est trop loin. Cependant à cette époque j’avais l’impression d’avoir découvert un autre monde. Un monde de vérité absolue….

 

D’ailleurs j’ai repris la même formation en 2000, à l’université Guelph de l’Ontario, afin de remettre à jour mes connaissances.

 

Ce n’est qu’en 1997 que j’entrepris professionnellement d’offrir mes services de peintre pour glace. Avec un associé, nous avons entrepris la peinture sur glace pour d’autres arénas au Québec. Nous devions fournir des arguments assez convaincants aux directions municipales, afin de les convaincre de nous utiliser. Travail rapide, propre et à peu de couts.

 

Pendant plus de 10 ans, l’application de peinture fut l’une de mes principales activités, en dehors de mon travail régulier…

 

Vers les années 2012 après accumulé des centaines de projets de peinture de glace (plus de 700) et d’application de logos sous glace (plus de 1000) j’avais besoin de mieux comprendre plusieurs aspects de la fabrication de la glace et de son entretien.

 

Quoi de mieux que de participer à la classique hivernale MasterCard 2012 à Shawinigan à titre de technicien de glace pour entreprendre un nouveau chapitre. Cet événement fut la pierre d’allumage de ce qui allait suivre…

 

 

Mes expériences antérieures comme opérateur de surfaceuse, gestionnaire d’aréna, de peintre de glace mont régulièrement amener a être confronté a des problèmes de qualité de glace et ce a différent niveau, que ce soit  au niveau de sa fabrication, de son entretien ou de son opération.

Malgré plusieurs années d’expérience dans la mécanique du bâtiment et différentes formations, dont certaines spécialisé pour devenir technicien de glace, rien ne pouvait entièrement répondre à toutes les problématiques entourant la qualité de glace. J’avais beau chercher, demander, personne ne pouvait répondre à toute les questions, au mieux j’avais certaines réponses de compagnie qui vendait des technologies afin d’améliorer, semble-t-il, la qualité de la glace.

 

Ce n’était pas suffisant….Science de la glace voyait le jour. Depuis ce jour, je tente de démystifier l'art de la fabrication de la glace, autant a l'intérieur qu'a l'extérieur.

 

Voilà pour la présentation du blogueur, que je suis. Au fil du temps, vous retrouverez de façon régulière des billets sur des sujets variés touchant de près ou de loin la glace , la patinoire ou même le bâtiment qui abrite ce plateau de jeux de près de 17000 pieds carrés.

Please reload

All right reserved -@ Science de la glace, 9251-1419 Qc inc. 1998-2020

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon